Parent

Comment aider votre bébé lors de l’angoisse de la séparation ?

Publié

le

angoisse de séparation

Entre le 6e et le 9e mois, l’enfant entame une phase de développement émotionnel qui est l’angoisse de séparation. Il pleure dès que les parents ne sont pas à porter des yeux ou face à un étranger. La plupart des bébés présentent cette angoisse au plus tard au 8e mois. En effet, ils commencent à discerner le visage de sa maman, son papa et son entourage. Dans cet article, apprenez comment aider votre bébé lors de l’angoisse de la séparation.

C’est quoi exactement l’angoisse de séparation ?

angoisse de separation

En général, l’étape de l’angoisse de séparation se présente au 8e mois du bébé. Cela fait partie du développement de chaque enfant quand ils ont cet âge. En effet, votre petit bout de chou découvre sa personne et il n’est plus un prolongement de papa et maman.

Il analyse que vous êtes deux personnes distinctes et lui aussi. Et cela avec tous les gens qui l’entourent au quotidien, frères et sœurs et grands-parents. Avant cette étape, l’enfant éprouve de la sympathie à tout le monde, car il ne faisait pas la différence. À cet âge, il est plus intimidé par les visages inconnus, et préserve son sourire et sa joie.

L’angoisse de séparation peut concerner les deux parents, ou pour celui qui est plus présent aux yeux de l’enfant au quotidien.

Cette phase peut s’exprimer par la peur d’un étranger, mais surtout par une peur d’abandon des parents. Eh oui ! Quand les parents ne sont pas à sa portée, il croit que vous ne reviendrez plus. Le bébé n’a pas encore acquis la permanence des objets.

 L’angoisse de séparation est de plus en plus intense jusqu’à 18e mois. En effet, l’enfant a peur et exprime les pleurs de votre disparition dans son champ visuel. Ce qui s’explique par le confort et l’attention que vous lui donnez, nourriture, soin, amour, jeu…

Comment il exprime l’angoisse de séparation ?

angoisse de separation

Si c’est votre premier enfant, sachez qu’il y a différentes réactions du bébé pour connaître l’angoisse de séparation. Durant cette période, l’enfant va :

  • Pleurer dès que vous êtes absents, ou s’il est tout seul dans sa chambre ou encore si un étranger le prend.
  • Éviter de sourire à tout le monde.
  • S’agiter dans un endroit nouveau où il n’a pas de repères.
  • Pleurer pour prendre son bain, car l’eau est devenue un corps étranger.

La durée de cette étape de développement varie selon l’enfant. Certains sont plus sociables, car ils ont l’habitude de fréquenter beaucoup de gens à la maison. D’autres sont plus craintifs du fait qu’ils tiennent cela de leurs parents.

Nos conseils pour aider votre bébé

Au fil des mois, l’enfant va s’habituer et comprendre que la situation est normale. Il apprend que votre présence n’est pas permanente, ni votre absence. Puis, il acquiert qu’il y a d’autres nouveaux endroits et de nouvelles personnes.

Les habitudes à la maison

Pour l’aider à surmonter cette période, vous devez :

  • L’habituer à votre départ. Alors, évitez de le quitter quand le bébé ne vous voit pas ou lors de son sommeil. Présentez-lui la situation, dites-lui au revoir et expliquez la raison et ce qui va se passer. Malgré ses pleurs ou ses agitations, soyez expressif et précis, pour qu’il puisse se repérer dans le temps. Et rassurez-lui sur la personne qui prendra soin de lui.
  • Avoir confiance en la personne qui s’occupera du bébé. En effet, si vous êtes angoissés, il le sentira, ce qui n’est pas à votre avantage.
  • Jouez avec lui au « coucou je suis là ! » Avec ce jeu, il comprendra facilement que votre présence n’est pas forcément visuel.
  • Anticiper votre départ. La personne qui prendra soin de votre bébé doit être présente 20 à 40 minutes avant votre heure de départ. Elle pourra commencer à divertir votre enfant et l’occuper à ses activités.

Les habitudes en public qu’il faut adopter

Quand vous êtes en public, certains gestes comptent beaucoup pour votre bébé, surtout durant l’étape l‘angoisse de séparation. Pour l’aider à traverser cette période, soyez :

  • Intentionnée, quand votre enfant demande un câlin devant un étranger, rassurez-le pour relâcher sa peur.
  • Son exemple quand vous sortez dehors. Découvrez un nouvel endroit ensemble, discutez sur des visages étrangers pour le rassurer…Habituez votre enfant à d’autres personnes, sortir en famille, avec d’autres mamans…Mais ne le forcez pas à rester dans les bras d’autres personnes.
  • Plus affectif, offrez-lui son doudou pour l’aider à se réconforter.
  • Ferme pour l’accompagner à son indépendance. Alors, laissez-le jouer quand vous êtes à côté pour faire vos activités.

Après cette étape, vous pouvez le préparer à fréquenter d’autres bébés avec d’autres mamans. Puis l’habituer à la garderie après quelques visites.

Tendances