Maison

Comment installer une fosse septique ?

Publié

le

Comment installer une fosse septique ? 1

Dans une demeure, il existe de nombreux travaux à réaliser parmi lesquels l’installation d’une fosse septique et ce, depuis fort longtemps. Mais désormais une telle pratique a changé de donne et on parle aujourd’hui de fosse toutes eaux (FTE). La fosse septique traditionnellement connue par le passé, n’est plus autorisée en France. La fosse septique toute eau, comme son nom l’indique, permet traiter l’ensemble des eaux usées issues de votre demeure. L’installation d’un tel dispositif implique donc de se connaitre et de se conformer aux règlementations en vigueur. Cela nécessitera forcement l’intervention d’un professionnel de l’installation pour réaliser un travail de qualité. Voici quelques infos pour vous guider.

L’endroit adapté pour installer votre fosse septique

Avant de procéder a une quelconque installation, il faut bien choisir l’emplacement idéal qui accueillera la fosse septique. Cette étape au combien importante, ne doit pas être négligée. A cet effet, le choix de l’emplacement pour installer une fosse septique est soumis à règles strictes. L’emplacement de la FTE doit être à 5 m au minima de votre maison. La FTE doit se placer à 3 m, au moins, des lignes de démarcation de propriétés, des arbres et arbustes. Il faut également poser la FTE à 35 m au minima des puits ou sources dédiées à l’alimentation des humains. La fosse septique doit être place en dehors des zones destinées à la circulation et au stationnement des véhicules. Il faut également savoir qu’aucune plantation autre que le gazon, ne doit se situer au-dessus du dispositif.

Le dimensionnement de l’installation

Lors de la mise en place du dispositif, il faut veiller a bien dimensionner votre assainissement afin d’éviter tout excès ou défaut. Il faut noter que la fosse septique à installer doit pouvoir traiter près de 500 litres par résident, ce qui correspond à 2500 litres pour une famille de 5 personnes. Le professionnel qui procède à l’installation, creuse un trou selon la taille ou volume de la FTE avant d’effectuer le coffrage. Alors, il veille à ce que la FTE ne soit jamais liée aux parois. Également, le fond du trou doit être le plus aplani possible. Il faudra aussi, en fonction de la spécificité du terrain, mettre en place un lit de sable avec une épaisseur de 10 à 15 cm ou une semelle en béton. Après, l’installateur posera la fosse septique au milieu du coffrage en s’assurant de la bonne ventilation de la filière.

Le remblaiement du dispositif

Le remblaiement du dispositif est également une opération importante de l’installation de la fosse septique. Il est souvent mis à l’écart car il n’est possible qu’avec le feu vert du Service public d’Assainissement non collectif (SPANC). Ce service, devra, en réalité, procéder à un contrôle pour s’assurer du bon achèvement du dispositif installé. Une fois l’accord du SPANC obtenu, le professionnel procède au remblaiement des contours de la fosse septique en se servant d’un outil sableux qui peut absorber les écarts de pression ainsi que les mouvements du sol. Il remplira la FTE d’eau pour éviter que la pression ne l’écrase. En positionnant les tuyaux, Il respectera un niveau de pente entre 2 et 4 % entre l’installation et la demeure. Au niveau du sol, il installera les regards en veillant à leur étanchéité optimale.

Tendances