Santé

Comment soulager un mal de dos ? nos 12 solutions

Publié

le

Comment soulager un mal de dos ? nos 12 solutions 1

Tous les mal de dos ne nécessitent pas une visite chez le médecin.
Vous pouvez souvent gérer votre douleur par vous-même et reprendre vos activités normales dès que vous êtes prêt. Essayez ces 15 solutions :

1. Dormir mieux

Lorsque vous avez mal au dos, le sommeil peut être difficile. Ce peut être un cercle vicieux, car lorsque vous ne dormez pas assez, votre mal de dos peut s’aggraver. Une mauvaise position de sommeil peut également aggraver le mal de dos. Essayez de vous allonger sur le côté. Placez un oreiller entre vos genoux pour maintenir votre colonne vertébrale dans une position neutre et soulager la tension sur votre dos. Si vous devez dormir sur le dos, glissez un oreiller sous vos genoux. Veillez à dormir sur un matelas confortablement ferme.

2. Choisissez une bonne posture

Grand-mère avait raison ! La position avachie est mauvaise pour vous. Et une mauvaise posture peut aggraver le mal de dos, surtout si vous restez assis pendant de longues périodes. Ne vous affaissez pas sur votre clavier. Asseyez-vous bien droit, les épaules détendues et le corps appuyé contre le dossier de votre chaise. Essayez de mettre un oreiller ou une serviette roulée entre le bas de votre dos et votre siège. Gardez les pieds à plat sur le sol.

3. Médicaments en pharmacie

Il existe deux types d’analgésiques en vente libre qui aident fréquemment à soulager les douleurs dorsales : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et l’acétaminophène. Tous deux ont des effets secondaires, et certaines personnes peuvent ne pas être en mesure de les prendre. Consultez votre médecin avant de prendre des analgésiques. Et ne vous attendez pas à ce que les médicaments seuls résolvent votre problème de douleur. Des études montrent que vous aurez probablement besoin de plus d’un type de traitement.

4. Les analgésiques sur ordonnance

Certaines personnes peuvent avoir besoin d’AINS ou de médicaments opioïdes sur ordonnance pour soulager la douleur. Il est important de parler à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez d’autres médicaments, y compris des médicaments en vente libre, afin d’éviter une surdose de certains ingrédients actifs. Votre médecin peut également vous prescrire des relaxants musculaires pour aider à soulager les spasmes musculaires douloureux.

5. Médicaments antidépresseurs

Même si vous n’êtes pas déprimé, votre médecin peut vous prescrire des antidépresseurs dans le cadre du traitement des lombalgies chroniques. On ne sait pas très bien comment les antidépresseurs aident à soulager la douleur chronique. On pense que l’influence des antidépresseurs sur les messagers chimiques peut affecter les signaux de douleur dans l’organisme.

6. Thérapie physique

Les physiothérapeutes peuvent vous apprendre à vous asseoir, à vous lever et à vous déplacer de manière à maintenir votre colonne vertébrale dans un bon alignement et à soulager votre dos. Ils peuvent également vous enseigner des exercices spécialisés qui renforcent les muscles centraux qui soutiennent votre dos. Un tronc solide est l’un des meilleurs moyens de prévenir les douleurs dorsales à l’avenir. Des études montrent que lorsque vous augmentez votre force, votre flexibilité et votre endurance, les douleurs dorsales diminuent, mais cela prend du temps.

7. Ne laissez pas un dos courbaturé se reposer

Les médecins avaient l’habitude de prescrire le repos au lit pour les douleurs dorsales. Mais maintenant, nous savons que rester couché est l’une des pires choses que l’on puisse faire. Cela peut aggraver les douleurs dorsales et entraîner d’autres complications. Ne vous reposez pas plus d’un jour ou deux. Il est important de se lever et de recommencer à bouger lentement. L’exercice est l’un des moyens les plus efficaces pour soulager rapidement le mal de dos. Essayez la natation, la marche ou le yoga.

8. Glace et chaleur

L’application régulière de glace sur les zones douloureuses du dos peut aider à réduire la douleur et l’inflammation dues à une blessure. Essayez-le plusieurs fois par jour pendant 20 minutes à chaque fois. Enveloppez la poche de glace dans une serviette fine pour protéger votre peau. Après quelques jours, passez à la chaleur. Appliquez un coussin chauffant ou un sachet de chaleur pour aider à détendre vos muscles et à augmenter la circulation sanguine dans la zone affectée. Vous pouvez également essayer les bains chauds pour vous détendre. Pour éviter les brûlures et les lésions tissulaires, ne dormez jamais sur un coussin chauffant.

7. Massage du dos

Le massage soulage-t-il vraiment le mal de dos une fois que vous avez quitté la table ? Une étude récente a montré qu’un massage hebdomadaire sur une période de 10 semaines améliorait la douleur et le fonctionnement des personnes souffrant de douleurs dorsales chroniques. Les bienfaits duraient environ six mois, mais diminuaient au bout d’un an. Une autre approche pratique est la manipulation de la colonne vertébrale. Effectué par un spécialiste agréé, ce traitement peut aider à soulager les problèmes structurels de la colonne vertébrale et à restaurer la mobilité perdue.

8. Stimulation des nerfs

Des recherches sont menées sur certains traitements qui stimulent les nerfs pour réduire les douleurs dorsales chroniques. Votre médecin peut envisager d’ajouter l’acupuncture à votre plan de traitement si vous ne trouvez pas de soulagement avec des soins plus conservateurs. Une autre méthode que votre médecin pourrait vous suggérer est la stimulation électrique transcutanée des nerfs (TENS), au cours de laquelle de légères impulsions électriques sont envoyées aux nerfs pour bloquer les signaux de douleur entrants.

9. Thérapie par le dialogue avec un psychologue

Il peut sembler étrange de voir un psychologue pour un mal de dos. Mais des études montrent que la thérapie cognitivo-comportementale est très efficace à court et à long terme pour aider les douleurs dorsales chroniques. Par exemple, la TCC peut cibler la façon dont les personnes souffrant de douleurs dorsales pensent à l’activité physique – et pourquoi elles l’évitent – pour les aider à changer leur façon de réagir à l’activité physique. Les personnes qui pratiquent la TCC ont signalé une diminution significative de la douleur et de l’invalidité.

10. Contrôlez vous

Le biofeedback utilise une machine spéciale qui vous aide à entraîner votre cerveau à contrôler votre réponse à la douleur. Vous apprenez à modérer votre respiration, votre rythme cardiaque, votre flux sanguin et votre tension musculaire. Certaines études ont montré qu’il est plus efficace que les médicaments pour soulager le mal de dos, en réduisant l’intensité de la douleur d’environ 30 %. Le meilleur : il n’a pas d’effets secondaires.

11. Injections dans la colonne vertébrale

Un médecin peut recommander une injection dans la colonne vertébrale pour aider à réduire vos douleurs dorsales. Il existe différents types d’injections que les médecins spécialisés dans le soulagement de la douleur peuvent utiliser. Par exemple, l’injection d’un corticostéroïde peut aider à soulager l’inflammation qui est à l’origine de la douleur. Selon le type d’injection, votre médecin peut limiter le nombre de doses par an pour éviter d’éventuels effets secondaires.

12. Chirurgie du dos

Si un disque bombé exerce une pression sur un nerf, votre chirurgien peut recommander une discectomie pour enlever une partie du matériau du disque. Il peut aussi recommander une laminectomie pour décomprimer une zone où il y a une pression sur les nerfs ou la moelle épinière. Une fusion vertébrale peut être effectuée pour aider à stabiliser la colonne vertébrale. Comme toutes les interventions chirurgicales, celles-ci comportent des risques et ne sont pas toujours couronnées de succès. Elles devraient donc être des options de dernier recours.

13. Acheter un correcteur de posture

Le correcteur de posture qui porte aussi le nom d’orthèse de posture est encore une approche relativement nouvelle pour fixer les problèmes de posture et de dos. L’idée est simple : maintenir la colonne vertébrale alignée, avec un soutien et une tension douce. Le correcteur de posture s’ajuste d’une manière qui tire les épaules en alignement avec la colonne vertébrale.

 

 

Tendances