Maison

Fuite d’eau dans une location : qui est responsable ?

Publié

le

Fuite d'eau dans une location : qui est responsable ? 1

Lorsqu’une fuite d’eau survient dans une maison en location, la première personne à appeler est le plombier. Une fois le diagnostic et les réparations faits, il faudra payer sa prestation. Mais une question se pose : qui doit payer les frais inhérents, le locataire ou le propriétaire ?

Problèmes de plomberie : pourquoi faire appel à un professionnel ?

Les problèmes de plomberie sont l’un des sinistres les plus courants dans une location. Fuites d’eau, canalisations non fonctionnelles ou encore tuyaux usés, ces petits soucis du quotidien peuvent arriver à tout moment. Des réparations doivent donc être entreprises. Pour ce faire, les services d’un plombier professionnel, que vous pourrez notamment trouver sur Plombier-Alsace.fr, sont requis. Ce dernier se chargera d’analyser et de solutionner le problème, mais surtout d’en déterminer la cause. Un détail important surtout dans le cas d’une location. La détermination de la cause de la fuite permettra entre autres de savoir à qui incombera le paiement de la facture du plombier.

Fuite d'eau

Fuite d’eau : quelles charges pour le propriétaire ?

En règle générale, le propriétaire est responsable des gros œuvres de l’habitation qu’il met en location. Avant et pendant la location, il est tenu de garder la maison en l’état, l’obligeant ainsi à effectuer certaines réparations si celles-ci sont de son ressort. Dans le cas d’une fuite d’eau, il peut être contacté par le locataire. Le propriétaire pourra ainsi faire appel à un plombier si le locataire ne l’a pas encore fait. Ce dernier pourra lui envoyer la facture si le problème de plomberie a été causé par la vétusté ou l’usure des installations (tuyaux, canalisations ou toiture). Le propriétaire devra également payer les frais lorsque le locataire aura prouvé que le problème est survenu avant son arrivée sur les lieux ou à cause de mauvaises installations. Il en est de même pour les fuites causées par les catastrophes naturelles.

Fuite d’eau : dans quels cas le locataire paie-t-il ?

La responsabilité d’une fuite d’eau n’incombe pas uniquement au propriétaire. Celle du locataire se trouve également engagée dans certains cas. Si le propriétaire doit fournir des installations respectant les normes, le locataire, lui, s’engage à s’occuper de leur entretien. Il lui revient d’effectuer les vidanges et de remplacer les petits éléments composant la plomberie (joint, tuyaux, boulons…) si besoin est. Ainsi, toute fuite d’eau causée par un mauvais entretien durant la location sera à la charge du locataire. Sa responsabilité sera également engagée si le problème provient des travaux de transformation qu’il aura entrepris et qui ont provoqué des fuites au niveau de la plomberie.

Que faire en cas de litige ?

Il peut arriver que locataire et propriétaire ne tombent pas d’accord sur les responsabilités engagées. Rien ne vaut pourtant une solution à l’amiable pour régler les choses. Il est toujours possible pour le propriétaire de retenir une partie de la caution dans le cas où le locataire refuse de s’acquitter de ses charges. Si les deux parties n’arrivent pas s’arranger par elles-mêmes, des procédures peuvent être engagées auprès d’instances judiciaires. Dans ce cas, chacun devra présenter des justificatifs solides pour soutenir ses propos. Il serait alors préférable de contacter des médiateurs ou des avocats si nécessaire.

Tendances