La France intérieure : Tempêtes, papeterie et cochons nommés Napoléon 2

La France intérieure : Tempêtes, papeterie et cochons nommés Napoléon

Inside France est notre regard hebdomadaire sur l’actualité, les sujets de conversation et les potins en France dont vous n’avez peut-être pas entendu parler. Il est publié chaque samedi et les membres peuvent le recevoir directement dans leur boîte de réception, en allant dans leurs préférences pour la newsletter ou en ajoutant leur email dans la boîte d’inscription de cet article.

Dans un développement garanti pour que les Britanniques se sentent chez eux, la France entière a parlé de la météo cette semaine, et plus particulièrement de la pluie.

Les orages du week-end ont été accueillis avec joie lorsqu’ils ont mis fin à une nouvelle vague de chaleur torride et apporté un air plus frais.

Mais au fil de la semaine, les orages se sont intensifiés, entraînant des inondations soudaines dans des villes comme Paris et Marseille, jusqu’à ce que, jeudi, une tempête extrêmement violente frappe l’île de Corse, faisant six victimes.

Bannière publicitaire

EN IMAGES Des inondations soudaines frappent Paris

Si les tempêtes le long du littoral méditerranéen sont normales avec la chute des températures et l’arrivée de l’automne &#8211 ; elles sont connues sous le nom d’inondations soudaines. épisodes cévanol &#8211 ; les experts météorologiques prévoient qu’ils seront d’une intensité inhabituelle cette année, en raison des températures extrêmement élevées enregistrées sur la Méditerranée cet été.

Retour de Macron

Après quelques semaines de vacances au Fort de Brégançon, Emmanuel Macron est revenu sur le devant de la scène vendredi avec une visite officielle à Bormes-les-Mimosas, ville de la Côte d’Azur, pour assister à la cérémonie de sa libération en 1944.

Le voyage jusqu’à la villa de Brégançon sur la Riviera est traditionnel pour les présidents français, puisque la propriété est la “maison de vacances” officielle du titulaire de la fonction depuis les années 1960.

Bannière publicitaire

Cette année, son entourage a fait savoir qu’il avait besoin d’une pause et qu’il passerait quelques semaines à “étudier”, signe peut-être que même le célèbre hyperactif Macron était épuisé après deux années de pandémie, suivies d’une guerre en Europe et d’élections présidentielles et parlementaires consécutives.

Le temps du crayon

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les écoliers français ont ces énormes sacs ? C’est parce que les écoles insistent sur une quantité ridicule de matériel &#8211 ; 29 articles de papeterie sont apparemment nécessaires pour le début de chaque année scolaire.

Bien que les enfants aient encore quelques semaines de vacances, cette semaine, l’allocation de rentrée scolaire a été versée aux parents et les supermarchés ont commencé à se remplir de l’éventail vertigineux de stylos, crayons et kit de géométrie pour… la rentrée.

Widget manuel pour ML (class=”ml-manual-widget-container&#8221 😉

Gâteau, cochons et Napoléon

J&#8217ai pris beaucoup de plaisir à faire des recherches pour notre série de mythes sur l&#8217histoire de la France, dans laquelle nous examinons certains des “faits” les plus répandus sur l&#8217histoire de la France : Marie-Antoinette a-t-elle vraiment dit aux pauvres de manger du gâteau ? A-t-il jamais été illégal d’appeler son cochon Napoléon ? Et l’armée française se rend-elle toujours ? Retrouvez l’intégralité de la série ICI.

Inside France est notre regard hebdomadaire sur l’actualité, les sujets de conversation et les potins en France dont vous n’avez peut-être pas entendu parler. Il est publié chaque samedi et les membres peuvent le recevoir directement dans leur boîte de réception, en allant dans leurs préférences pour la newsletter ou en ajoutant leur email dans la boîte d’inscription de cet article.

Quentin

Rédacteur en CHEF de id-champagne-ardenne.fr, journaliste depuis plus de 10 ans.

Post navigation

Pourquoi les feuilles tombent-elles en été et cela signifie-t-il que mon jardin est mort ?

Cinq morts lorsque des vents de 200 km/h s’abattent sur la Corse

La phrase française du jour : C’est pas Versailles ici