Connect with us

News

La France passe la barre des 50 000 vaccins contre la variole du singe

Published

on

La France passe la barre des 50 000 vaccins contre la variole du singe 1

1 C’est bien

Les visiteurs de certains pays supposent que les soins de santé publics sont une option de second rang et que vous obtiendrez de meilleurs soins si vous payez une couverture privée, mais ce n’est pas le cas en France où presque tout le monde utilise le système public.

Bien entendu, vous pouvez choisir de payer une couverture privée, mais le système public vous donne accès à tous les médecins ou spécialistes que vous souhaitez consulter et vous permet de prendre rendez-vous directement, sans avoir à être orienté ou à vous inscrire sur une liste d’attente. Vous êtes également autorisé à “faire le tour” des professionnels de la santé qui vous plaisent, plutôt que d’être assigné à un médecin ou à un cabinet particulier.

Il existe des hôpitaux privés, mais si vous êtes susceptible de disposer de votre propre chambre, d’un environnement légèrement plus agréable et d’une meilleure nourriture, les soins eux-mêmes ne sont pas très différents.

Advertisement

Cela ne veut pas dire que le système français est parfait, bien sûr, surtout dans les “déserts médicaux” où il y a une pénurie de médecins, mais dans les classements mondiaux, il s’en sort généralement bien.

2 C’est un système de remboursement

Contrairement au Royaume-Uni, où les soins de santé du NHS sont gratuits au moment de la prestation, le système français fonctionne selon un modèle de remboursement.

Cela signifie que vous payez le médecin/pharmacien/autre professionnel de la santé à l’avance lors de votre visite.

Si vous êtes inscrit dans le système français, le médecin passe votre carte de santé et le gouvernement français rembourse le coût de votre rendez-vous, traitement ou ordonnance directement sur votre compte bancaire (généralement en quelques jours).

Advertisement

Le gouvernement fixe les prix des médicaments, des traitements et des rendez-vous, ainsi que le montant du remboursement par l’État. Par exemple, un rendez-vous standard chez le généraliste coûte 25 € et le taux de remboursement est de 70 %. Ainsi, lorsque vous vous rendez chez votre médecin généraliste, vous lui payez 25 € et l’État vous rembourse 17,50 €.

Les taux de remboursement varient en fonction du type de maladie (par exemple, les traitements contre le cancer sont remboursés à 100 %) et du type de patient – les retraités, les femmes enceintes et les personnes à faibles revenus sont remboursés à 100 % – vous trouverez tous les détails ici.

Avant de vous rendre chez un médecin, vérifiez s’il accepte les cartes de crédit ou de débit, car certains (une minorité de plus en plus faible) n’acceptent que les espèces.

3 Il est accessible aux étrangers et aux touristes

Si vous résidez en France depuis plus de trois mois, vous avez le droit de vous inscrire au système de santé publique français et de bénéficier de l’assurance maladie. carte vitale qui vous permet d’accéder aux soins financés par l’État – voici comment.

Advertisement

Si vous travaillez en France, vous pouvez vous inscrire directement en partant du principe que vous contribuez au système par vos impôts et que vous avez donc le droit de l’utiliser.

Si vous percevez une pension d’un autre pays, vous pouvez toujours vous inscrire, mais il se peut que ce soit à votre pays d’origine de payer vos soins (par exemple via le système S1 pour les retraités britanniques). Si vous êtes dans la “zone grise”, c’est-à-dire que vous ne travaillez pas mais ne percevez pas de pension, vous pouvez vous inscrire via le système PUMa – voici comment.

Si vous êtes de passage en France, vous pouvez accéder aux soins de santé, mais vous devrez les payer. Selon que vous disposez d’une couverture maladie européenne ou d’une assurance maladie/voyage privée, vous pourrez peut-être demander le remboursement des frais plus tard.

Dans la plupart des pays, vous pouvez accéder aux soins d’urgence en tant que visiteur, mais si vous devez consulter un médecin pour des raisons non urgentes pendant votre séjour en France, vous pouvez simplement prendre rendez-vous avec un généraliste ou demander une visite à domicile sans avoir à passer par la procédure d’urgence.

Détails complets ICI sur l’accès aux soins de santé non urgents.

Advertisement

Naturellement, en cas d’urgence, vous pouvez vous rendre directement au service d’urgence (Urgences) de l’hôpital le plus proche, ou appeler une ambulance.

LIRE AUSSI Urgences en France : Qui appeler et que dire ?

4 Cela s’appelle l’assurance maladie

De manière un peu confuse, surtout si vous traitez des informations traduites en anglais, le système français est simplement connu sous le nom de Assurance maladie (health insurance), ce qui, pour de nombreux anglophones, évoque une assurance maladie privée.

Si vous voyez des références en français à Assurance maladie, cela signifie une couverture maladie – donc, par exemple, si vous voyez des exigences pour les visas ou les cartes de résidence pour l’Assurance maladie, cela signifie simplement la preuve que vous avez une couverture maladie, soit en étant enregistré dans le système français ou par une couverture privée – ils n’exigent pas que vous ayez une assurance médicale privée supplémentaire.

Advertisement

Le fait d’être inscrit dans le système public français est une couverture suffisante pour toutes les tâches liées à la résidence – afin de prouver que vous êtes couvert, vous pouvez demander une carte d’assurance maladie. Attestation des droits.

L’autre nom sous lequel le système français est parfois désigné est Ameli – il s’agit en fait de la plateforme en ligne sur laquelle les personnes inscrites dans le système peuvent effectuer des démarches administratives liées à la santé, comme vérifier que leurs remboursements ont bien été effectués et demander le remboursement des frais de santé. Attestation des droits.

Ameli : Ce qu’il faut savoir sur les comptes de santé en ligne français

Si vous préférez effectuer les démarches en personne, vous pouvez vous rendre au bureau de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) de votre région.

5 Il existe également des assurances complémentaires.

Advertisement

Comme nous l’avons dit, le système de santé public rembourse une partie de vos frais de santé, mais généralement pas la totalité.

La plupart des Français ont également une assurance privée “complémentaire”, appelée “assurance maladie”. mutuelle qui prend en charge le pourcentage restant que l’État ne rembourse pas (selon la police – toutes les polices ne sont pas remboursées). mutuelles ont une couverture dentaire complète, par exemple).

Cette assurance est moins chère que l’assurance privée dans de nombreux autres pays – le coût standard pour une mutuelle pour une personne seule est d’environ 40 € par mois, ou 110 € pour une famille de quatre personnes, et la plupart des polices ne vous laissent pratiquement rien à débourser.

Si vous êtes salarié, votre employeur est légalement tenu de payer au moins la moitié du coût de votre assurance maladie. mutuelle.

Mutuelle : Ce qu’il faut savoir sur l’assurance complémentaire en France

Advertisement

Vocabulaire français

Assurance maladie – assurance maladie

Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) – le bureau local du système de santé publique. Vous pouvez vous y rendre sans rendez-vous si vous avez besoin d’aide avec le système.

Ameli – le système de santé en ligne

Médecin généraliste – Médecin généraliste ou médecin de famille

Advertisement

Médecin traitant – médecin généraliste agréé, c’est le médecin que vous consultez lorsque vous vous inscrivez au système de santé public, mais vous êtes libre de consulter d’autres médecins si vous le souhaitez.

Ordonnance – Ordonnance

Rendez-vous – rendez-vous

Advertisement

Rédacteur en CHEF de id-champagne-ardenne.fr, journaliste depuis plus de 10 ans.

Advertisement

Tendances