Maison

La protection de piscine, une obligation pour tout propriétaire de piscine

Publié

le

La protection de piscine, une obligation pour tout propriétaire de piscine 1

La piscine est un espace de détente très agréable. Mais c’est également une installation dangereuse surtout pour les enfants. Voilà pourquoi depuis le 1er janvier 2004, des normes de protection strictes sont entrées en vigueur pour la sécurisation des piscines. Quelles sont ces normes ? Découvrez les réponses dans cet article.

Que dit la loi ?

Tous les propriétaires de piscine privée (totalement ou partiellement enterré) à usage individuel ou collectif doivent installer au moins un dispositif de protection. Conformément aux dispositions légales, cet équipement de protection de piscine peut être :

  • Une barrière de protection ;
  • Un système d’alarme ;
  • Une couverture de sécurité ;
  • Un abri pour couvrir entièrement le bassin.

Le non-respect des normes de sécurisation expose les propriétaires de piscines à une amende de 45 000 €. Cette obligation ne concerne pas les piscines hors-sol, gonflables ou démontables.

piscine

Les dispositifs de sécurité

Le choix et l’installation de chacun des dispositifs de sécurité susmentionnée répondent à des normes strictes fixées par l’Association française de normalisation (Afnor). Découvrez-les ci-dessous.

La barrière de sécurité

La barrière de sécurité doit être conforme à la norme NF P 90-306. Elle doit avoir une hauteur minimale de 1,1 m (après installation) et être munie d’un portillon à double verrouillage automatique s’ouvrant vers l’extérieur. Le dispositif de verrouillage du portillon ne doit pas être accessible à un enfant de moins de 5 ans. La barrière ne doit pas avoir des éléments tranchants susceptibles de blesser un enfant qui tenteraient de passer à travers.

Enfin, pour l’installation de la barrière, une distance de sécurité minimale de un mètre devra être respectée par rapport à la bordure du bassin.

Le système d’alarme

C’est l’un des dispositifs de sécurité les plus prisés par les propriétaires de piscine. Quel que soit le type d’alarme choisi (périmétrique, parlante et immergée), les exigences de la norme NF P 90-307 doivent être respectées. L’équipement doit être fixe, fonctionnel 24 h sur 24 et résistant aux températures allant de -25 °C à 70 °C. Il doit être suffisamment audible avec une puissance sonore d’au moins 100 mbar à un mètre. L’alarme doit avoir un système d’activation inaccessible aux enfants de moins de 5 ans.

De plus, elle doit avoir un système de réactivation automatique et un mécanisme de signalisations de dysfonctionnements. Enfin, le dispositif doit être en mesure de détecter la chute d’un enfant de 6 kg.

Couverture de sécurité

abri piscine

La couverture est un équipement qui en plus de sécuriser le bassin, permet aussi de maintenir la température de l’eau et de protéger la piscine pendant l’hiver. Conformément à la norme NF P 90-308, la couverture d’une piscine doit être en mesure de supporter un poids de 100 kg, et un choc d’un poids d’au moins 50 kg sans se fissurer. Un jeune enfant ne doit pas pouvoir se glisser dans le bassin par-dessous le dispositif. De plus, les systèmes d’ancrage de la couverture ne doivent pas causer des blessures aux enfants.

L’abri

L’abri couvre l’intégralité de la piscine. Il a une ouverture inaccessible aux enfants et ne doit pas contenir d’éléments pouvant les blesser. Selon la norme NF P 90-309, l’équipement doit avoir une bonne résistance aux intempéries. Pour cela, il doit être capable de supporter jusqu’à 45 kg de neige par m². Il doit aussi être en mesure de résister à des vents de 100 km/h.

Quelques conseils pour le choix de votre système de protection

Pour choisir votre dispositif de sécurité, vous devez d’abord tenir compte de votre budget, mais aussi de l’âge de vos enfants. Par exemple, l’alarme de piscine est moins chère et convient généralement aux familles sans enfants (ou dont les enfants sont déjà des adolescents). Mais si vous avez des enfants de moins de 5 ans, il est préférable de choisir une couverture, ou une barrière de sécurité.

Le choix du dispositif de protection dépend aussi de la fréquence à laquelle vous utilisez votre piscine. Si vous l’utilisez fréquemment, il vaut mieux installer un abri durable.

Que retenir ? Les dispositifs de protection de piscine autorisés par la loi sont : la barrière de sécurité, l’abri, la couverture et le système d’alarme. Le choix vous revient donc en fonction de votre budget et du niveau de sécurité souhaité. Faites appel à des professionnels pour vous guider dans votre choix.

Tendances