Santé

L’importance des appareils médicaux utilisés pour faire un diagnostic

Publié

le

L'importance des appareils médicaux utilisés pour faire un diagnostic 1

Le stéthoscope, le tensiomètre, l’ophtalmoscope et l’otoscope sont utilisés tous les jours dans les hôpitaux, les cabinets médicaux et les écoles de médecine du monde entier – mais quelle est leur importance dans le diagnostic réel et comment fonctionnent Ils ?

Le stéthoscope

Le stéthoscope fournit une myriade d’informations aux infirmières, aux médecins généralistes et aux spécialistes, en utilisant un réglage délicat pour fournir des données instantanées.

La première pièce de l’appareil, le pavillon thoracique, est posée sur la poitrine, le dos ou toute autre zone d’inspection du patient. Le plus grand composant de la pièce thoracique utilise un ensemble de disques jumelés reliés à une cloche pour amener les sons graves et aigus au premier plan de notre champ d’écoute. Les sons sont acheminés par un tube qui les divise en deux canaux distincts, où ils sont transmis à l’oreille.

Le tensiomètre

Il existe de nombreux types de tensiomètres. Ceux de type manuels, anéroïdes et numériques sont les plus courants et ils mesurent tous la pression du sang lorsqu’il se déplace dans le corps.

Le tensiomètre coupe généralement la circulation sanguine pendant un moment (lorsque le sac se gonfle), ce qui entraîne une augmentation inoffensive de la pression à l’intérieur du vaisseau sanguin. Lorsque le flux sanguin est sporadiquement rétabli (lorsque la poche commence à se dégonfler), la vitesse de circulation du sang est affichée sur un panneau, sous forme numérique, ou entendue à travers un stéthoscope, sous forme de lecture chiffrée.

Selon le type et le modèle exacts du tensiomètre, la pression artérielle est rendue directement par les lectures systolique/diastolique ou indirectement par la pression artérielle.

L’ophtalmoscope

Grâce à un agencement complexe de lumière, de miroirs et de lentilles, l’ophtalmoscope permet aux médecins et aux infirmières de voir l’intérieur et l’arrière de l’œil. La version manuelle que les gens sont le plus habitués à voir lors d’un examen régulier est l’ophtalmoscope direct. La version indirecte est beaucoup plus grande, généralement portée sur la tête du médecin examinateur et utilisée avec une lentille manuelle. Elle est utilisée lors d’examens plus complexes, lorsqu’une vue plus large de l’intérieur de l’œil est nécessaire.

L’otoscope

L’otoscope est l’outil de diagnostic utilisé par les médecins et les infirmières pour examiner l’oreille interne, la partie du corps qui contrôle non seulement l’audition, mais aussi nos mouvements et notre sens de l’équilibre. Il expose l’oreille moyenne, le canal auditif et la membrane tympanique (tympan) à l’attention de l’examinateur à l’aide d’une lumière vive, d’une lentille et d’un spéculum jetable utilisé pour élargir le canal.

Un médecin ou une infirmière diplômée est en mesure de diagnostiquer toute une série d’affections à partir de cette vue rapprochée de l’oreille interne, qu’il s’agisse d’inflammations courantes telles que l’oreille du baigneur ou d’affections beaucoup plus graves.

A noter enfin que le tensiomètre, l’ophtalmoscope et l’otoscope fonctionnent sur batteries ou sur piles. Les piles les plus utilisées pour ces appareils sont les piles C et AA. Ces outils ne demandent pas beaucoup d’énergie mais sont utilisés tous les jours, il faut donc prévoir pour ce type d’équipement des piles puissantes.

Tendances