Où Manger à London Bridge et Borough 2

Où Manger à London Bridge et Borough

London Bridge est peut-être en train de tomber en ruine, mais ses options de restauration sont bel et bien en hausse. Autrefois un centre commercial très actif dédié à la production de cuir, de feutre, de poterie et de savon (ainsi qu’à quelques activités plus illicites), le quartier de London Bridge et Borough est aujourd’hui surtout connu pour ses restaurants et ses marchés alimentaires.

Mais avec une telle richesse d’options vient le paradoxe du choix, qui peut vous saisir si fort dans ce coin des bois que vous suffoquez.

Nous sommes ici pour soulager la douleur. Nous avons englouti tous les spaghettis, jeté plusieurs tonnes de pilaf et passé notre poids en guacamole, pour vous apporter ceci : notre guide sur les endroits où manger à London Bridge et Borough.

Berenjak Borough

La deuxième itération du célèbre restaurant Berenjak reste fidèle à son objectif de réinterpréter les restaurants classiques de type “trou dans le mur” qui bordent les rues de Téhéran, mais d’une manière ou d’une autre, cette version de Borough Market parvient à être tout aussi bonne (si ce n’est, murmurez-le, meilleure) que le premier.

Installées dans le bâtiment qui accueillait autrefois le Flor, les chambres, à l’étage comme au rez-de-chaussée, sont superbes ; elles sont somptueusement habillées et opulentes tout en conservant un sens de la sophistication subtile.

On pourrait décrire la nourriture de la même manière, très franchement. Bien que les brochettes accompagnées de pain fraîchement grillé soient sans aucun doute la tête d’affiche, c’est dans les entrées que la somptuosité et l’opulence ressortent vraiment. Le houmous de pois chiches noirs et de noix, en particulier, est si riche et soyeux qu’on pourrait facilement le confondre avec un parfait de foie de poulet. C’est absolument magnifique.

Dans la section du menu réservée aux carnivores, le chelow kabab chenjeh (filet d’agneau Herdwick mariné et cuit au barbecue) est agrémenté d’une salade d’ail grillé, qui est le parfait contrepoint pour cette viande étonnamment délicate.

Malheureusement, l’emblématique sandwich à la crème glacée baklava de la succursale de Soho n’a pas fait le saut au sud de la rivière, mais le napeloni (pâte feuilletée avec une crème pâtissière à la fleur d’oranger) est tout de même un finisseur très compétent.

C’est un endroit où nous reviendrons, encore et encore.


Santo Remedio

Ces dernières semaines, de nombreux discours ont été tenus sur l’état de la cuisine mexicaine au Royaume-Uni, rendus encore plus fervents par un épisode mal ficelé de Great British Bake Off “célébrant” la cuisine du pays.

Mais faire preuve de dédain à l’égard du niveau des restaurants mexicains d’ici serait rendre un mauvais service à Santo Remedio, un endroit turbulent et magnifique pour déguster certains des meilleurs plats de London Bridge.

La première chose qui vous frappe lorsque vous passez la porte, c’est l’ambiance de l’établissement. bruitde la meilleure façon possible, bien sûr. C’est un restaurant où les grands groupes se rassemblent, discutent avec animation et consomment pas mal de margaritas. Si vous voulez être témoin de la nature réparatrice d’un restaurant animé et bourdonnant, c’est ici que vous devez vous rendre, ne vous y trompez pas.

La nourriture n’est certainement pas en reste par rapport à l’atmosphère. Les signatures ici – un guacamole garni de sauterelles, l’insecte apportant à la fois du croquant et une touche d’agrumes distinctive et florale, et un taco de crabe à carapace molle tempura, qui est un délice de texture – sont juste cela pour une raison. Mais ne manquez pas non plus le partage du loup de mer à la Talla (un plat traditionnel d’Acapulco), qui est agrémenté de salsas rouges et vertes, et qui est aussi délicieux qu’accrocheur.

Le week-end, entre 12h30 et 16h30, Santo Remedio propose un brunch sans fond, où margaritas, vin, bière et cava coulent à flot pendant deux heures, pour 33 £ par personne. Tout ce que vous avez à faire est de commander un ou deux plats du menu. Allez-y, vous nous avez tordu le bras…


Kin + Deum

Signifiant “manger et boire” en thaï, le nom du restaurant est une invitation douce et directe qui semble se traduire par des plats sains, des toniques végétaux et une ambiance générale décontractée au Kin + Deum.

C’est une affaire de famille. Dirigé par trois élégants frères et sœurs thaïlandais de la famille Inngern, l’accent est mis sur la nutrition et l’équilibre. Le restaurant n’utilise pas de sucres raffinés ni de GMS (pour le meilleur et pour le pire) et il est 100% sans gluten. L’intérieur du restaurant, à la fois sobre et magnifique, en est le reflet.

Les recettes sont basées sur les plats de Bangkok, mais le menu couvre en réalité tout le pays, avec la salade laap du nord-est, la soupe de nouilles au curry khao soi du nord et le panang du sud de la Thaïlande. Hé, il y a même un curry katsu, style Kin + Deum, si vous en avez envie.

Quelle que soit l’origine, la cuisine ici est fantastique ; bien qu’il y ait une certaine légèreté dans les plats, ce n’est pas au nom du sacrifice de la chaleur du piment ou de l’acidité du punch. Non, tout est là, et c’est vraiment délicieux.


Padella

Sortez de la gare de London Bridge à la recherche d’une bonne nourriture, et vous serez délivré de votre voyage en métro pour vous retrouver dans l’immense file d’attente de Padella, à peine un clignement d’œil entre les deux.

Les files d’attente qui serpentent autour du bloc vous disent deux choses à propos de Padella : premièrement, vous ne pouvez pas réserver une place dans ce haut lieu de London Bridge. Et deuxièmement, la nourriture vaut la peine d’attendre.

Les sièges du comptoir surplombent de jeunes cuisiniers enthousiastes qui caressent les pâtes fraîches et charment les clients en tandem, et tout semble aller pour le mieux dans le monde. Les bols, frais et simples, célèbrent les pâtes avant tout, avec les pappardelles au ragoût de jarret de bœuf, une affaire riche et costaude.

Le fameux pici cacio e pepe, un riff sur le plat de pâtes classique romain, mais qui utilise ici une version inhabituellement trapue des pici, est aussi bon qu’à l’ouverture du Padella, et n’a pas été altéré d’un iota par le succès continu du restaurant, bien qu’il faille noter que son prix a presque doublé (un signe des temps, sans doute) en quelques années.

Quoi qu’il en soit, ce succès continu a conduit à la création d’une deuxième succursale à Shoreditch si vous ne pouvez pas obtenir une place au vaisseau-mère. De l’autre côté de la rivière (prenez le bus jusqu’à Curtain Road, au départ de London Bridge Stop M, si vous vous demandez), ils prennent même les réservations.


Lire : Où manger près de la gare de Shoreditch High Street ?

Bao Borough

Bao Borough est le seul avant-poste au sud de la rivière du groupe de restaurants londoniens Bao, dont le succès a été fondé sur le fait de servir des brioches gua bao à la vapeur Instagrammables et incroyablement bonnes et d’autres versions contemporaines de la cuisine de rue de Taïwan.

L’inspiration vient ici des grillades de fin de soirée de Taïwan, avec la spécialité de cette maison particulière, le bœuf vieilli de 40 jours sur riz au beurre, qui est aussi obscènement indulgent et riche en umami qu’il est physiquement possible dans une seule petite assiette.

Bien que cette succursale ne prenne que les réservations pour les grands groupes, le service est rapide et la nourriture est rapide ; vous aurez donc de fortes chances d’obtenir une place convoitée assez rapidement si vous entrez.

Oh, et il y a même une salle de karaoké privée que l’on peut réserver, avec une capacité de 14 personnes et de nombreux snacks délicieux apportés au milieu de la chanson.


Sollip

L’une des ouvertures de restaurant les plus intéressantes de ces dernières années à Londres, Sollip est un lieu subtil à tous égards, depuis son emplacement discret sur Melior Street jusqu’à la salle à manger raffinée et la cuisine sophistiquée qui sort de la cuisine dirigée par le mari et la femme, qui mélange des ingrédients et des influences de la Corée du Sud, pays d’origine des propriétaires, avec des sensibilités culinaires françaises.

Ici, c’est un menu dégustation sans choix, à 118 £ par tête, avec des plats qui changent régulièrement pour refléter les saisons. Bien que ce prix se situe certainement dans la catégorie “premium”, ce menu contient des ingrédients de premier ordre, avec un mariage de bœuf wagyu – lors de notre dernière visite, servi à la manière Tteokgalbi-, haché et en galette – et de coquille Saint-Jacques des Orcades traité avec une réelle habileté.

La tarte tatin au daikon reste un pilier du menu, et ce pour une bonne raison : la pâte est délicate à souhait et le daikon a une texture séduisante.

Sollip est un restaurant pour les occasions spéciales, c’est certain, mais quel restaurant !


El Pastor

Juste en face de Borough Market se trouve El Pastor, une réimagination d’une taqueria mexicaine traditionnelle par les garçons de Barrafina, Sam et Eddie Hart.

C’est un espace convivial et carnavalesque, ne vous y trompez pas, et l’un des meilleurs endroits pour manger près de London Bridge et Borough. La nourriture est excellente, en particulier les wraps de côtes courtes de bœuf et de moelle osseuse, servis pour être partagés dans un style “assemblez-les vous-mêmes”. Le mezcal dilue le tout et vous renvoie sur votre chemin, un peu plus léger qu’à votre arrivée.


Rôti

Les visiteurs du Borough Market de Londres devraient tous être rompus à l’art de feindre l’intérêt pour obtenir un petit échantillon de quelque chose, qu’il s’agisse d’un salami Old Spot infusé à la truffe, d’un cheddar Davidstow ou d’un saumon fumé Forman &amp ; Son.

Mais il arrive un moment où, lorsque les jambes sont fatiguées, le bluff peu convaincant et la foule trop gênante pour tout sens du brio, vous aimeriez vraiment que quelqu’un prenne les excellents produits britanniques du marché et d’ailleurs, et vous prépare un sacré bon repas. Roast est situé au-dessus du marché et utilise le meilleur du pays, de la saison et de l’emplacement pour faire exactement cela.

Lisez notre critique complète de Roast ici.


Jose

Il y a un tas d’options de tapas dans et autour de London Bridge et Borough, mais pour nous, Jose, à Bermondsey, prend la galette. Jose Pizarro est une sorte de célébrité londonienne, un chef d’une grande générosité, et cela se traduit par un accueil chaleureux dans tous ses établissements londoniens.

Jose a l’allure d’un bar à pinces de Saint-Sébastien, avec de nombreux tabourets debout et de bar, et un menu à la craie correspondant. Vous ne vous sentirez pas dépaysé en vous arrêtant ici pour prendre un verre de vin et une assiette. De même, vous pouvez vous régaler des classiques des tapas et de quelques plats plus grands, composés d’ingrédients, tous détaillés sur le tableau noir du restaurant.

S’il y a des palourdes au menu, commandez-les. Ici, elles sont souvent préparées dans le style “marinera”, c’est-à-dire dans une sauce légère et acide à base de vin blanc, de tomates hachées, de paprika fumé et de beaucoup d’ail. Il est peut-être encore meilleur lorsqu’il est servi comme ceux du Pays basque, avec de la salsa verde. Dans tous les cas, il s’agit d’une commande fantastique chez Jose, l’un des meilleurs restaurants de London Bridge et de Borough.


Tapas Brindisa

Puisque nous parlons de tapas, le Tapas Brindisa de London Bridge, ouvert depuis 2004, a été la première succursale de ce groupe de restaurants conquérant, et servait de délicieuses tranches fines de jamón ibérico de bellota et ses rouleaux de chorizo emblématiques bien avant que Londres ne s’habitue à la tortilla española, aux pimientos de padrón et au reste.

Bien que ce Brindisa inaugural ne prenne pas de réservations (toutes les autres succursales en prennent), vous pouvez faire la queue virtuellement via leur site web, ce qui signifie que si vous arrivez au bon moment, vous n’aurez pas à attendre. Si vous vous retrouvez à la fin de la file d’attente avec un peu de temps libre, il y a un pub en face, ainsi qu’une boutique Brindisa à Borough Market même.


Tacos Padre

Pourrions-nous utiliser notre introduction sur le niveau de la nourriture mexicaine au Royaume-Uni et… que épisode controversé de Great British Bake-Off ? Non ? Ok…

Tacos Padre, une échoppe située à Borough Market qui propose de superbes tacos, est l’ouverture la plus récente de notre liste, mais elle s’est tout de suite sentie chez elle dans ce coin de Londres.

Le chef Nick Fitzgerald a de sérieuses références dans le monde de la cuisine mexicaine ; il a travaillé au Pujol de Mexico, régulièrement désigné comme le meilleur restaurant mexicain du monde, ainsi qu’à l’excellent Breddos Tacos de Londres.

Au Padre, les tortillas sont fraîches tous les jours – un must si vous voulez vous appeler le “papa” – et les tacos sont généreusement garnis de viandes super-unctueuses lentement braisées (ou devrait-on dire “garnitures” ? Qui sait).

Chez Tacos Padre, tout tourne autour de la viande, avec le suadero de bœuf enrobé de graisse de bœuf vieilli qui apporte une telle sensation en bouche qu’il en devient vaguement érotique. La cochinita de porc est tout aussi excitante.

Bien qu’à l’heure du déjeuner, les clients restent debout grâce à un menu réduit de type taqueria, le soir, Tacos Padre déploie un peu ses ailes, avec des tables installées à l’extérieur de l’échoppe et une offre plus complète. Quelle que soit l’heure à laquelle vous choisissez de venir, vous serez très bien nourri ici.


Wright Brothers Oyster &amp ; Porter House

Enfin, vous nous trouverez en train de dîner avec les Wright Brothers (également à Borough Market), dont le dévouement aux fruits de mer, et en particulier aux huîtres, distingue le restaurant dans un champ rempli d’excellentes options de restauration.

Le menu est simple : une liste de plats du jour, presque tous à base de poisson, cuisinés avec délicatesse et dans le plus grand respect du produit de qualité. C’est la seule façon de cuisiner du poisson aussi frais, et nous l’adorons.

Le meilleur siège de la maison n’est pas dans la maison, mais plutôt à l’avant, perché autour d’une des tables en baril du restaurant, avec une assiette d’une demi-douzaine d’huîtres et un verre d’Albariño en équilibre précaire, regardant le monde passer. En fait, nous pensons que nous pourrions rester ici un moment…

En parlant de Borough Market, nous partons ensuite pour une visite guidée des restaurants de la ville. 10 marchés alimentaires IDEAUX à Londres. Vous voulez vous joindre à nous ?

Manon

Rédactrice WEB pour id-champagne-ardenne.fr depuis plus de 5 ans, je suis passionné par les voyages et l'art de vivre à la française.

Post navigation

Spa gonflable 4 personnes : Guide d’achat 2020, comparatif et avis

6 FAÇONS DE DÉGUSTER DU PROSECCO À NOËL

Aménagement de bureau : vers qui se tourner ?