Parent

Ce qu’il faut savoir sur la période de rivalité père-fils

Publié

le

rivalité entre père et fils+

Les relations entre les parents et leurs enfants passent par plusieurs étapes. Une compétition permanente entre le père et son fils peut avoir de quoi s’inquiéter. En connaître les causes, permet de mieux la gérer.

Le complexe d’Œdipe commence et la rivalité père-fils apparaît

cohésion mère et fils

Entre le père et le fils, il existe toujours une petite rivalité. Elle est généralement innocente et n’a aucune incidence sur le déroulement de la vie familiale. Cependant, il peut advenir dans certains cas que ce comportement devienne plus prononcé, en même temps que l’enfant traverse sa période « complexe d’Œdipe ».

Durant celle-ci, le fils développe une passion quasi exclusive pour sa mère et a du mal à la partager avec son père. Celui-ci est considéré comme un intrus, un rival.

Au cours de cette période particulière qui commence à trois ans et qui dure jusqu’à 6 ou 7 ans, l’enfant fait tout pour accaparer l’attention de sa mère. Il fait en sorte que son père n’ait aucune place dans cette relation.

Il instaure un rapport amoureux avec sa mère et, comme dans le mythe d’Œdipe, il veut mettre fin à la vie de son père.

Dans la vie d’un enfant, cela se traduit au début par des petites compétitions anodines qui peuvent rapidement prendre de l’ampleur si cette étape n’est pas négociée comme il se doit par les deux parents.

Les compétitions père-fils : nécessaires au développement du petit

Il est important de préciser que cette période de rivalité père-fils est indispensable pour construire la personnalité future de l’enfant. Battre son père dans certaines activités sportives, réussir à faire des choses sans se faire aider lui donne de l’assurance et l’aide à avancer.

Lorsque l’enfant atteint ses 6 ans, il devient plus pudique et ses désirs sexués ne se manifestent plus aussi clairement. Les deux parents doivent apporter leur soutien à leur enfant tout en mettant des freins à certains comportements.

Les signes plus ou moins flagrants de la relation conflictuelle entre père et fils

Rivalité entre père et fils

Comme nous le disions donc, l’enfant développe une relation amoureuse avec sa mère. Il cherche à la toucher, à obtenir des baisers à tout bout de champ. Il veut se faire câliner et en cas de rapprochement physique de son père et de sa mère, il fait en sorte de toujours s’interposer.

Une situation qui prévaut également au lit où rejoint le couple pour se mettre en eux. Au cours de cette période, le père peut se sentir délaissé, voire rejeté.

Le rejet que le père ressent de la part de son fils le pousse inconsciemment à entrer dans son jeu. Ils rivalisent pour tout et pour rien. Qui a la plus grosse part de gâteau, qui mange plus vite, qui court plus vite ou qui est plus fort au basket…

Avant que la situation ne dégénère et ne devienne permanente, il est important de comprendre qu’il s’agit pour le petit garçon d’un comportement inconscient, impulsif.

Il convient donc de lui offrir un cadre et de mettre des limites à certains de ses actes, même si cela peut être parfois douloureux  pour l’un et pour l’autre.

Cohésion père et mère pour remettre les liens à leur place

Au cours de cette étape délicate, les deux parents doivent faire preuve de cohésion et de soutien mutuel. Il est primordial d’expliquer à l’enfant (avec les mots adaptés à son âge) la place de chacun dans la famille.

Il faut aussi lui montrer que l’amour entre papa et maman n’occulte en rien celui qu’il y a entre lui et ses deux parents.

Il est également primordial pour la mère de savoir mettre de la distance entre son fils et elle. Elle doit éviter de laisser s’installer cette relation trop fusionnelle, presque incestueuse qui ne laisse aucune place au père et qui renforce encore plus la rivalité entre eux.

Tendances