Connect with us

Couple

Qui peut intervenir en cas de violence conjugale ?

Published

on

violence conjugale

Aussi bien les hommes que les femmes peuvent être victimes de violence conjugale. D’ailleurs, en 2017, le ministère de l’Intérieur a enregistré 112 000 déclarations, dont 88 % des victimes étaient des femmes. La violence que ces derniers ont subie était généralement volontaire. Si vous connaissez une victime ou en êtes une, lisez cet article pour savoir qui pourrait intervenir pour vous aider.

Quels cas de violence conjugale ont besoin d’intervention

violence conjugale

La violence conjugale rassemble tous les actes et propos perpétrés par le conjoint à l’égard de sa partenaire (indépendamment de leur statut). Ce, si ces actes et propos en questions portent atteinte à la liberté, à la dignité ou aux droits de la victime. Et s’ils engendrent une dégradation de la santé psychologique et physique de cette dernière.

Les agissements suivants sont considérés comme violence conjugale :

  • la violence sexuelle (viol et attouchement) ;
  • la violence physique (coups et blessures) ;
  • la violence verbale (menaces, insultes ou harcèlement moral) ;
  • l’isolement social ;
  • la privation d’indépendance financière.

Toutes ces formes de violences sont considérées comme un crime et doivent être soumises à la justice. Et notez qu’il ne faut pas confondre une dispute et une violence conjugale dont les conséquences sont bien plus graves.

Qui peuvent intervenir dans une situation d’urgence ?

Si vous êtes témoins ou êtes victimes de violence conjugale, vous pouvez appeler les services suivants lors d’une situation d’urgence :

Advertisement

La police et la gendarmerie

Aussi bien la police que la gendarmerie sont chargées de maintenir l’ordre et d’assurer la sécurité des citoyens. 

C’est pourquoi elles sont les mieux placées pour intervenir dans un cas d’urgence de violence, notamment pour protéger la vie de la victime. Vous pouvez les contacter par téléphone ou par SMS.

Les services de secours

Si la victime a besoin de soins médicaux, vous pouvez aussi appeler le Samu ou même les pompiers. C’est notamment le cas si l’urgence concerne un incendie, une explosion, un dégagement de gaz ou de vapeur toxique, une inondation ou une noyade. 

Si vous sollicitez l’intervention du Samu, vous pouvez les appeler directement ou joindre les pompiers dans un cas plus complexe (incendie).

Quels services d’intervention s’occupent de la situation de la victime après l’urgence ?

intervention-violence conjugale

Dans un cas d’urgence, les intervenants précités doivent pouvoir éloigner la victime du conjoint violent, lui procurer les soins nécessaires et lui trouver un hébergement d’urgence. 

Advertisement

Ce n’est qu’après que les services d’aide à une victime de violence conjugale suivante interviennent.

Service spécialisé dans les violences conjugales

Ce service intervient aussi bien chez les femmes victimes de violences que chez les témoins des violences conjugales comme les enfants. Il traite toutes les formes de violence à la maison comme au travail. Mais il n’agit pas lors des urgences.

Centre d’information des droits des femmes

Ce centre peut aider une victime directe d’une violence conjugale à gagner en autonomie sur tous les plans. 

D’ailleurs, sa mission consiste à favoriser l’indépendance d’une femme professionnellement, socialement et personnellement parlant. 

Pour cela, il assiste toutes ses bénéficiaires dans leur démarche pour reprendre en main leur vie.

Advertisement

Association Avocat et Violence Conjugale

Cette association, quant à elle, a pour but de lutter contre toutes les formes de violence conjugale, quelles qu’elles soient. 

Elle rassemble des juristes spécialisés dans les violences conjugales et opère à défendre, à orienter et à informer les femmes victimes.

Association du réseau France Victimes

L’Association France Victimes fédère un réseau de plus de 130 associations d’aides aux victimes d’infractions pénales. Leur intervention est gratuite et aide les victimes indépendamment des préjudices qu’elles ont subis. 

Leur mission consiste à écouter, à soutenir, à informer et à conseiller sur le plan juridique ainsi qu’à accompagner les victimes d’une violence conjugale.

Advertisement
Advertisement

Tendances