Business

Service mesh : Qu’est-ce que c’est ?

Publié

le

Service mesh : Qu’est-ce que c’est ? 1

Les architectures de microservices sont en mesure de résoudre des problèmes liés à la communication des composants d’une application. Leur intrusion complique cependant le paysage informatique et engendre l’apparition d’autres problèmes. Le service mesh, également appelé maillage de service en français, intervient pour dénouer définitivement les bugs de communication.

Qu’est ce que c’est qu’un service mesh ?

Outil à la pointe de la technologie ayant le vent en poupe ces derniers temps, le service mesh est une solution permettant de mettre en place une sorte de couplage lâche dans une architecture microservices. Voici un article qui détaille ce service.

Focus sur le service mesh

Le service mesh est un outil conçu pour faciliter la communication entre architectures de micro-services qui se communiquent entre eux par le biais des API. À noter que cette communication peut vite devenir complexe. C’est pour cela que le service mesh entre en jeu.
Cet outil permet alors d’assurer l’équilibrage de charge, la découverte de services, les chiffrements ainsi que l’authentification de la communication en question. Mais le service mesh favorise également la mise en place du couplage lâche entre les services concernés.
D’ailleurs, son modèle architectural est spécialement conçu dans le but de fournir des services d’application avec plus précisément trois capacités de base à savoir la gestion du trafic, l’observabilité et la sécurité.

Qu’en est-il des limitations des services Mesh ?

Les services mesh sont une technologie ambitieuse ayant pour optique de résoudre tous les éventuels problèmes pouvant survenir sur l’architecture micro-services. Malgré quelques limites comme la complexité d’utilisation, la latence du service étant un intermédiaire, l’invasion, etc. Les services Mesh sont très populaires notamment auprès des développeurs.
En effet, ces derniers se laissent séduire par cet outil à la pointe de la technologie, probablement à cause de ses promesses d’observabilité, de sa sécurité d’utilisation, mais surtout à cause du couplage lâché.

Comprendre le service mesh

Un service mesh se définit comme un moyen de contrôle du partage des flux de données de tous les éléments à l’intérieur d’une application. Il s’agit d’une couche d’infrastructure créée dans celle-ci en vue de présenter l’interaction des différents éléments. Son intervention facilite l’optimisation de la communication. Sachez que les composants d’une application dépendent les uns des autres. Les programmes informatiques modernes fonctionnent à la manière d’un réseau de service dans lequel chaque composant assure une fonction précise.

Pour garantir sa fonctionnalité, un service requiert des données provenant d’autres services. Toutefois, la tâche ne peut s’exécuter en l’absence d’une réponse. Il faut prendre en compte le temps de réponse en fonction de la quantité de demandes. C’est là qu’intervient le service mesh. Sa mission se résume à l’acheminement des demandes pour maintenir le fonctionnement des éléments.

Le mode de fonctionnement d’un service mesh

Une application demande toujours, au sein de son architecture, des règlementations d’acheminement de requête partant du point A ou point B. Le service mesh assure ce rôle. Il prend la forme d’un ensemble de proxies réseau. Il faut rappeler qu’un proxy consiste en un composant d’un logiciel servant d’intermédiaire entre 2 hôtes pour faciliter leur échange. Il intervient dans la demande d’accès à une page, le contrôle de la sécurité de cette page et son renvoi auprès du demandeur.

Grâce au service mesh, l’accumulation des requêtes entre les microservices s’opère par le biais des proxies (plus d’informations en consultant cette source).

L’optimisation du système de communication dans une application

Quand un nouveau service s’ajoute au cœur d’une application, le système de communication devient plus complexe. La multiplication des fonctionnalités constitue un facteur de défaillance du réseau. En l’absence de service mesh, il est difficile, voire impossible de trouver les problèmes déclencheurs du bug au sein d’une architecture de microservice.

C’est pourquoi son intervention est indispensable. Quand un service peine à répondre à une requête, le service mesh calcule la durée du bug, le taux de réussite… Il délivre une statistique expliquant le taux de performance de communication entre chaque service.

Ces données s’avèrent d’une grande aide pour localiser les systèmes fragiles et pertinents. L’administrateur peut ainsi élaborer des mesures d’améliorations de l’efficacité de la communication.

Les limites du service mesh

Certes, la technologie offre maints avantages, sa mission première étant de réparer les éventuels problèmes de communication. Sa présence répond à un besoin de sécurisation des données au sein de l’application. Toutefois, son usage implique quelques limites, à savoir :

  • La difficulté d’introduction de proxies et d’autres composants dans un environnement déjà complexe ;
  • L’intervention d’un expert (un développeur) pour l’ajout d’un service mesh ;
  • La latence provoquée par la présence du service mesh ;
  • Le côté invasif de la médiation.

Tendances