Connect with us

Santé

6 astuces pour traiter efficacement le syndrome du côlon irritable

Published

on

Problème de syndrome du côlon irritable

Même si le syndrome du côlon irritable n’est qu’un trouble anodin, il peut perturber notre quotidien. Il nous gêne et nous met mal à l’aise. Alors, que faire pour le palier ? Voici 6 astuces pour traiter efficacement ce trouble.

Le syndrome du côlon irritable : de quoi s’agit-il exactement ?

Tout d’abord, sachez que ce trouble intestinal dispose de plusieurs appellations différentes, dont le syndrome de l’intestin irritable, troubles fonctionnels intestinaux, etc. Il peut se manifester de différentes façons chez chaque individu.

Mais en général, il se caractérise par des maux et des douleurs de ventre, des sensations de ballonnements, des diarrhées répétées (des selles liquides comme l’eau) et des constipations.

Selon une étude, il est beaucoup plus présent chez les femmes, surtout celles qui sont âgées de 20 à 45 ans.

Advertisement

Les traitements les plus efficaces pour remédier à ce trouble

Victime du syndrome du côlon irritable

Même si ce trouble est sans gravité, il est toujours conseillé de le traiter. Mais comment s’y prendre ? Voici 6 astuces très efficaces.

Réduire voire supprimer la consommation de certains aliments

Pour traiter le syndrome du côlon irritable, la première chose que vous devez faire est de veiller à votre alimentation. Le but est d’éliminer les aliments qui déclenchent ou aggravent les poussées.

Pour ce faire, nous vous conseillons donc de :

  • consommer des fibres alimentaires en quantité normale.
  • réduire la consommation des aliments gras, des boissons qui contiennent de la caféine et de l’alcool ainsi que des boissons gazeuses.
  • Supprimer les préparations industrielles (les aliments mis en conserve).
  • boire de l’eau régulièrement (en quantité suffisante).

Rectifier ses habitudes alimentaires

Pour remédier à ce problème, il est recommandé de prendre des repas à des heures régulières. Aussi, mangez lentement et au calme en mastiquant correctement les aliments.

Il est également très important de respecter la prise des repas 3 fois par jour et de ne sauter aucun.

Consulter un professionnel de la santé pour prévenir le syndrome du côlon irritable

Si vous souffrez de syndrome de l’intestin irritable de manière fréquente, la meilleure chose à faire est de consulter directement un professionnel de la santé.

Advertisement

Grâce à un accompagnement médical, vous pouvez diminuer l’intensité et la fréquence des crises. Vous pouvez aussi améliorer votre qualité de vie, car la sévérité du trouble sera réduite. Ainsi, vous ne serez pas inquiets vis-à-vis de cette maladie.

Se faire aider psychologiquement

syndrome du côlon irritable

Pour remédier à ce problème, vous pouvez également vous faire aider psychologiquement. En effet, des approches telles que la relaxation, la sophrologie, l’hypnose, etc. sont très efficaces pour bien gérer ses crises.

Aussi, n’hésitez pas à participer à des groupes de parole au sein d’une organisation ou d’une association si vous le souhaitez.

Réaliser un automassage du ventre

Pour calmer les douleurs, nous vous conseillons de faire un automassage du ventre. Cette technique relance la motricité du côlon et aide à la progression de ces gaz douloureux qui vous gêne.

Pour réaliser votre auto massage, tenez-vous debout ou allongé et massez votre ventre en appuyant suffisamment fort suivant le trajet du côlon. Pour un massage plus efficace et confortable, n’hésitez pas à utiliser quelques gouttes d’huile végétale telle que l’huile de coco par exemple.

Advertisement

Opter pour les astuces de grand-mère

Il existe plusieurs remèdes de grand-mère pour traiter et soulager le syndrome du côlon irritable. La plus efficace est l’utilisation des huiles essentielles telles que l’huile essentielle de menthe poivrée, l’huile essentielle de basilic, l’huile essentielle d’estragon, l’huile essentielle de camomille, l’huile essentielle de Laurier noble, et bien d’autres encore.

Cependant, sachez que ces huiles essentielles sont à employer avec précaution et avec suivi médical. Alors, suivez à la lettre les conseils de votre médecin traitant quoi qu’il en soit !

Advertisement

Tendances