Connect with us

News

La France va créer un ambassadeur LGBTQ pour promouvoir les droits dans le monde entier

Published

on

La France va créer un ambassadeur LGBTQ pour promouvoir les droits dans le monde entier 1

ÉGALITÉ

Le gouvernement français va créer un poste d’ambassadeur pour promouvoir les droits LGBTQ dans le monde, a déclaré jeudi le Premier ministre Elisabeth Borne.

Publié : 4 août 2022 16:51 CEST

La France va créer un ambassadeur LGBTQ pour promouvoir les droits dans le monde entier.

Le Premier ministre Elisabeth Borne a annoncé la création de ce poste, ainsi que le financement de la création de (Photo : REMY GABALDA / AFP)

Le nouvel envoyé coordonnera la politique du ministère des Affaires étrangères et sera “la voix de la France” pour la promotion des droits LGBTQ, a déclaré Mme Borne lors du 40e anniversaire de l’abolition par la France d’une loi datant de la Seconde Guerre mondiale et discriminant les homosexuels.

Advertisement

L’ambassadeur, qui sera nommé d’ici la fin de l’année, “fera campagne pour la dépénalisation partout de l’homosexualité et de la transidentité”, a-t-elle déclaré lors de la visite d’un centre LGBTQ à Orléans, dans le centre de la France.

Mme Borne a également annoncé la mise en place d’un fonds de 3 millions d’euros pour ajouter 10 nouveaux centres LGBTQ aux 35 qui existent déjà en France et qui ont été créés pour aider les personnes lesbiennes, gays, bi et trans, ainsi que celles ayant d’autres identités sexuelles, “qui ne savent pas vers qui se tourner”.

Mme Borne a déclaré que la discrimination “continue d’exclure, de blesser et parfois même de tuer” les personnes LGBTQ.

Elle a ajouté : “La bataille pour les esprits n’est pas encore gagnée”.

Borne a insisté sur le fait qu’il n’y avait “aucune ambivalence” parmi les membres du gouvernement du président Emmanuel Macron sur leur engagement en faveur des droits LGBTQ.

Advertisement

Mais elle a reconnu qu’il y avait eu des “commentaires blessants” à l’égard des personnes LGBTQ, une référence à la ministre des Affaires régionales Caroline Cayeux, qui a rejoint le gouvernement lors d’un remaniement le mois dernier et qui a été accusée d’homophobie pour ses commentaires contre le mariage et l’adoption homosexuels.

S’exprimant devant le Sénat en 2013, Mme Cayeux a déclaré que les projets de légalisation du mariage gay allaient à l’époque “contre nature”.

Elle a ensuite suscité l’indignation le mois dernier lorsque, dans une tentative apparente de se défendre, elle a dit : “Je dois dire que j’ai beaucoup d’amis parmi ces personnes”.

La femme de 73 ans s’est ensuite excusée sur Twitter, déclarant que ses remarques étaient “inappropriées”.

Advertisement
Advertisement

Tendances