Santé

Sécheresse vaginale : comment la reconnaitre facilement ?

Publié

le

Sécheresse vaginale : comment la reconnaitre facilement ? 3

La sécheresse vaginale désigne tout simplement un déficit ou une absence d’hydratation du vagin, parfois aussi un manque de lubrification vaginale. C’est un déficit peu évoqué et pourtant 25% des femmes soit 1 femme sur 6 est touchée par ce phénomène avant la ménopause. De plus, ce problème est encore plus présent chez les femmes ménopausées, enceinte ou qui ont accouché récemment et allaite.

Le phénomène qui permet d’empêcher la sécheresse vaginale est la lubrification naturelle, qui est assurée par des sécrétions vaginales produites par l’utérus et les muqueuses et sont composées d’eau, de mucus et de sels minéraux. Lors de sécheresse intime, la muqueuse est plus fine et fragile et donc la lubrification est moins abondante. D’ailleurs ce phénomène intervient aussi lors des rapports sexuels notamment pour éviter les irritations ou les démangeaisons.

Comment reconnaître la sécheresse vaginale ?

Des symptômes facilement remarquables.

Démangeaisons et irritations, allez chez votre gynécologue.

Les symptômes de la sécheresse vaginale sont assez facilement remarquables.

En effet, la sécheresse vaginale peut se remarquer par une rougeur au niveau de la vulve, des démangeaisons ou irritations mais aussi par une inflammation locale ainsi qu'une sensation de brûlure lorsque vous allez uriner par exemple.

Cette sécheresse peut aussi engendrer des douleurs lors de rapports sexuels. Si la sécheresse est présente trop longtemps, elle peut mener à une diminution de la libido, notamment par peur des douleurs.

La sécheresse vaginale peut vous rendre vulnérable face aux infections urinaires et vaginales.

Les symptômes de la sécheresse vaginale sont les suivants :

  • Sensation d’irritation
  • Douleur pendant les rapports sexuels
  • Démangeaison vaginale
  • Sensation de brûlure vaginale

Faites attention à vous, si en plus de sécheresse vaginale vous constatez des pertes vaginales inhabituelles allez voir votre gynécologue, votre médecin ou retournez-y car les deux problèmes combinés peuvent être signe d’infection.

Des causes facilement identifiables.

Surveiller les habitudes de vies et les traitements médicaux.

Les causes de la sécheresse vaginale ou intime sont nombreuses. Certaines femmes sont prédisposées à la sécheresse vaginale et d’autres prennent des traitements qui peuvent la déclencher.

Des mauvaises habitudes de vies peuvent prédisposer la femme à une sècheresse vaginale en fragilisant la flore vaginale, en voici la liste :

  • L’excès d'alcool
  • Le tabagisme
  • La prise de drogue

Outre les habitudes de vie, les traitements médicaux peuvent aussi engendrer une sécheresse du vagin, tout comme les traitements suivants :

  • Antidépresseurs
  • Antipsychotique
  • Chimiothérapie
  • Traitement pour l’infertilité
  • Moyen de contraception (peut faire fluctuer le taux d’œstrogène)

Cependant, ce n’est pas aussi simple, la sécheresse vaginale peut aussi être signe d’autres problème, par exemple :

  • Infection Génitale
  • Protection hygiénique non adaptée comme par exemple des tampons si vous avez une flore vaginale fragile.
  • Une toilette intime inadaptée ou agressive

De plus, un allaitement après une grossesse ou l’arrivée de la ménopause peuvent entraîner une sécheresse vaginale étant donné que ces deux événements sont importants pour vos hormones, provoquant une baisse d’œstrogène. Pour la ménopause, l’arrêt de l’activité des ovaires entraîne une baisse conséquente du taux d’œstrogène.

Sécheresse vaginale : comment la reconnaitre facilement ? 4

Photo by Timothy Meinberg on Unsplash

Quelles solutions adoptées pour la sécheresse vaginale?

La prévention contre la sécheresse vaginale

Un symptôme? appelez votre gynécologue.

Notez que si vous avez l’un des symptômes évoqué plus haut, seul un gynécologue sera habilité à établir un diagnostic et l’origine de la sécheresse vaginale. Que ce soit par un questionnaire sur vos habitudes, vos traitements ou par des examens plus approfondis comme le frotti cervico-vaginal ou demander une prise de sang pour un bilan hormonal.

Traiter le mal par la racine.

Trouvez la cause, vous aurez probablement la solution.

Une fois que vous avez compris la cause de votre sécheresse vaginale il sera facile de trouver un traitement avec votre gynécologue, cependant vous pouvez déjà prendre quelques mesures pour faire disparaître cette sécheresse.

Voici quelques mesures :

  • Eviter les douches internes : elles fragilise votre flore vaginale
  • Adoptée une bonne hygiène pour votre vagin : utiliser des produits de PH neutre ou des savon pour hygiène
  • Eviter l’alcool et la drogue
  • Utiliser des sous-vêtements adaptés (en coton plus agréable pour votre vagin)
  • Utiliser du lubrifiant lors des rapports sexuels ou faire duré plus longtemps les préliminaire :

Suite à la venue de la ménopause, la lubrification naturelle du vagin est plus lente et moins abondante (tandis que le vagin d’une femme de 30 ans a besoin d’environ 30 secondes), les préliminaire ne sont donc pas à négliger pour éviter la sécheresse et les démangeaisons ou irritations.

Par ailleurs, votre gynécologue vous parlera sûrement des solutions suivantes :

  • Arrêter si possible le traitement déclencheur de la sécheresse vaginale.
  • Un traitement local : Une crème ou un gel est souvent très efficace pour hydrater votre vagin.
  • Une cure de gélule d’huile de bourrache peut aussi favoriser l’hydratation.
  • Un traitement hormonal substitutif : Patchs, comprimés ou ovules (vous pouvez aussi demander conseil au pharmacien car toute une gamme de produits existe).
  • Un traitement au laser : Le traitement au laser pour les sécheresse vaginale est une nouvelle technique récemment mise en place, un laser permettant de régénérer les cellules vaginales après quelques séances. Il s’agit d’un tube placé au fond du vagin puis retiré progressivement afin de faire effet sur toute la paroi du vagin et qui élimine toute muqueuse déshydratée et force le vagin à se réhydrater. (en moyenne 300 euros la séance)

Pourquoi utiliser les culottes menstruelles ?

Pour éviter les sous-vêtements trop serrés suite à des irritations ou utiliser des protections hygiéniques adaptées, nous vous proposons nos culottes menstruelles composées de coton biologique, confortables et qui pourront atténuer votre sécheresse vaginale.

Sécheresse vaginale : comment la reconnaitre facilement ? 5

C’est le cas de Corinne 52 ans qui nous a envoyer son témoignage par mail “Bonjour, j’ai une flore vaginale assez fragile depuis mon adolescence et j’utilisais déjà vos culottes menstruelle avant la ménopause, depuis que je suis ménopausée j’ai été confronté à la sécheresse vaginale et vos culottes m’ont aidées à la soulager, vos culottes plus une crème locale et maintenant je me sens vraiment mieux :)”.

Changeons les règles ensemble et n’hésitez pas à faire comme Corinne et nous témoigner votre histoire !

Tendances