Maison

Les différents types de gants pour vos travaux de bricolage

Publié

le

Les différents types de gants pour vos travaux de bricolage 3

Sous le terme “bricolage”, on peut penser à différents travaux, du simple accrochage de tableau au mur à l’aide d’un clou et d’un marteau, au déménagement, en passant par la réparation d’objets dans différentes matières telles que le métal ou le bois. C’est pourquoi les fabricants proposent de nombreux modèles qui correspondent chacun à un type de travaux à effectuer, afin de protéger vos mains.

Définir vos besoins

Le bricolage pour certains se limite à décoller du papier peint tandis que pour d’autres il consiste à réaliser une table en acier, soudures comprises. C’est pourquoi il est important de prendre en compte les risques que vos mains encourent afin de choisir les gants de protection adéquats. Posez-vous les questions suivantes :

  1. Est-ce que vous songez à utiliser des produits chimiques ? Et par extension sont-ils dangereux au point de nécessiter un équipement type EPI pour les yeux par exemple ?
  2. Certains produits sont jugés toxiques à partir d’un certain délai d’utilisation. Pendant combien de temps pensez-vous devoir être en contact avec des agents nocifs ?
  3. Avez-vous besoin d’une certaine adhérence pour bricoler afin d’éviter que vos mains ne glissent sur un objet ou à cause d’un outil dangereux s’il vous échappait des mains ?
  4. Etes-vous en contact avec des matériaux ou produits très chauds ou très froids susceptibles de brûler ?
  5. Les échardes, les éclats de bois ou de verre, ainsi que les étincelles : vos travaux risquent-ils d’en provoquer ?
  6. Avez-vous l’intention de manipuler des câbles électriques sous tension ?
  7. La protection de vos mains doit-elle s’étendre sur vos avant-bras ou pas ?

A chaque risque il existe aujourd’hui une paire de gants protecteurs pour vos 1ers outils que sont vos mains !

Les différents types de gants pour vos travaux de bricolage 4

Les gants à posséder selon vos activités de bricolage

Vous l’aurez compris, il n’y a pas une paire de gants qui protège vos mains dans tous les cas de figures, mais plusieurs. Ces gants sont spécifiquement conçus pour une protection maximale dans les cas suivants :

Gants de manutention

Lorsqu’on évoque la manutention, telle qu’un déménagement, on pense souvent au dos qui peine énormément à force de porter des charges plus ou moins lourdes ou encombrantes. Mais c’est tellement plus facile lorsqu’on a une bonne prise en main de l’objet qu’on doit porter dans des escaliers étroits… Optez alors pour des gants en cuir : d’une certaine épaisseur les gants en cuire protègent bien les mains et leur adhérence aux objets est optimale. En plus quand ils sont renforcés au niveau des paumes et de la 1ère phalange c’est idéal.

Gants anticoupure

En acrylique polyamide enduits de latex, ces gants sont très résistants contre les coupures et également des températures très basses. Ils offrent une excellente dextérité et sont quasiment indéchirables.

Gants de soudure

Les mains, de même que les yeux, sont soumises à rude épreuve lorsqu’on effectue des travaux de soudure. Pour cela des gains en cuir souple recouverts d’une croûte ignifugée protègent des fortes chaleurs et des étincelles permanentes qui entraîneraient des brûlures.

Gants de protection contre les agents chimiques

Pour manipuler des produits chimiques et se prémunir des projections éventuelles qui peuvent entraîner des brûlures, mais aussi des dermatoses et de fortes irritations, il existe de nombreux modèles de gants de protection dont chaque matière a une efficacité certaine contre un ou plusieurs types d’agents chimiques :

  • Les gants en nitrile protègent les mains contre les acides, les huiles et les graisses, les hydrocarbures et les solutions aqueuses.
  • Les gants en butyle sont efficaces contre les acides, les aldéhydes, les alcools, les cétones, et les solutions aqueuses.
  • Les gants fluorés offrent la protection des mains la plus complète, cependant non exhaustive, contre les mêmes substances que celles citées précédemment, auxquelles s’ajoutent les solvants aromatiques et chlorés. Ils sont inefficaces cependant contre les cétones.
  • D’autres paires de gants dans d’autres matières existent pour une protection spécifique contre différents autres agents chimiques.

Gants isolants

Ces gants sot à porter dans un environnement électrique. C’est le latex naturel qui offre le meilleur rempart contre l’électrocution. En revanche ils sont fragiles, et bien souvent il est préférable de porter des gants de manutention en guise de 1ère couche. Cela sous-entend que les gants contre les risques électriques doivent être 2 bonnes tailles au-dessus de ceux que vous portez habituellement.

Les gants de protection et les EPI

Les EPI en bref

En France et en Europe des normes spécifiques sont mises en place pour chaque risque pour les travailleurs. Le mieux est de consulter ces indications qui sont fiables et vous évitent de prendre des risques inutilement. Ils s’adressent aux entreprises qui emploient du personnel destiné à manipuler ou à être en contact avec des matériaux ou des substances présentant un risque sanitaire. On parle des EPI : les Equipements de Protection Individuelle. Cela va du simple casque de chantier, à la combinaison antivirale, en passant par les gants, les lunettes et les chaussures. Il existe également toute une gamme de vêtements spécifiques pour différents types de travaux. Ces Epi sont définis par le code du travail et sont classés en 3 catégories : la classe I pour les risques mineurs, la classe II pour les risques importants et la classe III pour les risques graves à effets irréversibles ou mortels.

Les normes de gants de protection

Plusieurs normes sont spécifiques aux gants de protection :

  1. La norme de base EN 420 : elle comprend toutes les exigences auxquelles doivent répondre les gants de protection pour y être référencés. Les critères d’éligibilité sont nombreux et concernent la transparence de leur composition, une bonne ergonomie, une innocuité avérée, une résistance à l’eau, un marquage obligatoire de la norme CE ainsi que la catégorie de protection (1, 2 ou 3), et enfin des tailles qui correspondent aux normes européennes.
  2. Viennent ensuite une série de normes spécifiques aux risques déjà cités précédemment, à savoir contre : les coupures, les risques mécaniques, la chaleur et le feu, le froid, les agents chimiques.

En suivant le dicton “Mieux vaut trop que pas assez”, vous vous assurez de préserver vos mains dans différents cas de figures lorsque vous bricolez. On sait très bien comment arrive les accidents, toujours bêtement et par imprudence parce qu’on a toujours une bonne raison d’éviter de se protéger, jusqu’au jour où… Investir dans des gants de protection représente une somme d’argent ridicule comparée à un handicap de la main ou la perte d’un doigt par exemple. A méditer… !

Tendances